11 juillet 2008

Ardentes day one

Ardentes festival day one .
grâce a ma sista fantastica, une situation deseperée est devenue une explosion de joie.
mon pass au poignet, compte rendu de votre envoyé spécial.
pour cause d' obligations professionnelles (je bosse quoi, tout simplement),
mon arrivée tardive m' a fait rater Sebastien tellier.
Qui d' après des avis avisés etait trop second degré et pas assez musical.
Camille a eu son petit succés sur la plaine, avec son petit côté bjork sans prise de tête et ses chansons
très orientés human beatbox et body beat . Dommage que le concert soit si haché, les rythmes auraient pu
créer une belle progression de l' intensité.
Groovy gentil donc .
ensuite Trentmöller en configuration live (Mac, basse/batterie).
La claque .
après avoir réitéré mon mea culpa auprès de mon crew de critiques (papi pierre & marky markus),
"non l' album "the last resort" n' est pas depressif et oui il est fantastique", je ferme la parenthèse.
live electro live (je me comprends) hypnotique avec de belles montées et où la rythmique live
(j' insiste hein ?! ) emporte tout .
toute la scène electro de ce soir à un étalon à dépasser .
ici nous sommes dans le groovy drunky .
Laurent garnier, une référence. Probablement le mec le plus ouvert et respecté de la scène techno.
le problème c' est que pay garnier est un capitaine au long cours.
Coutumier des mixes d' une dizaine d' heures il crée des voyages musicaux epiques.
Mais la LAurent il a pas capté qu' on ne lui avait donné que 2 heures.
et que le démarrage en pente douce faut éviter.
je dois donc lui mettre un groovy slowly seulement.
Et la cerise sur le space cake, Cypress hill.
tout le monde s' est dit ben voila ils sont la, ca nous plaisait bien, ca doit être sympa.
eh bien en fait ... waouuh
cool, relax, plein d humour, ils ont délivré un set imparable au niveau du groove.
ils ont surpris tout le monde et ont fait partir le hall des foires dans un nuage de fumée galactique
respect
groovy happy



Aucun commentaire: